Jeudi 4 avril à 18h 30 - La Charité. (DAC)
Annie Ernaux : La Femme gelée

(Gallimard 1981)

Ecrire la vie

   Annie Ernaux est un auteur qui cherche avec acharnement à « écrire la vie ». Faire voir, entendre, percevoir, comprendre ce qu’est la réalité vécue ici et maintenant. Elle n’écrit donc pas de fiction, elle ne nous raconte pas des histoires. Elle creuse sa propre histoire. Elle écrit simplement et parfois crûment ce qu’elle a vécu : enfance, écoles et études, découverte de la sexualité, amours, avortement, mariage, amants, passions…

   Mais dans cette démarche, elle ne se fait aucune illusion sur ce que l’on appelle le moi. Elle sait et parvient à faire sentir que ce moi n’est pas unique, même s’il est, de fait, particulier. Il est produit par la société qui l’entoure, une famille, une région, un quartier, des idées reçues, une époque : l’après guerre de 40, les changements économiques, les modes, la société de consommation...

   Et c’est dans son grand livre intitulé Les Années, publié en 2008 qu’elle est le mieux parvenue, peut-être à donner à ses lecteurs le sentiment de redécouvrir leur propre vie en racontant, année après année ses souvenirs à elle, ceux qu’elle gardait de sa propre vie et de tout ce qui l’avait traversée.

A la frontière de l’autobiographie et de la sociologie

   En 1983, avec La Place, un tout petit livre d’une écriture très dépouillée, presque objective, Annie Ernaux, était soudain devenue célèbre. Elle y parlait de son père, elle racontait comment il était passé de la terre à l’usine puis au petit commerce. Et elle racontait ensuite, avec une précision presque scientifique comment son parcours à elle, parcours scolaire, études secondaires, université, l’avait peu à peu coupée du monde de ses parents, celui du café-épicerie de son enfance. Fidélité et infidélité. Elle décrivait le fossé qui se creuse, la distance prise, les libertés conquises, mais aussi les loyautés maintenues, l’amour qui demeure malgré tout « comme de l’amour séparé ».
Pour cette œuvre où l’autobiographie familiale se conjugue avec l’étude sociologique, elle reçut le prix Renaudot. La notoriété, depuis, ne l’a plus quittée.

Distribution :

Lecture : Françoise Baut, Nathalie Daguet et
               Camille Vivante.
Musique : Emmanuelle Ader à l’accordéon.
Travail du texte : Camille Vivante et Louis Rama.




Le récit d’une aliénation

   Deux ans auparavant, en 1981, on avait moins remarqué La Femme gelée, un livre très différent, plus directement autobiographique car elle en était le centre. Elle y racontait dans une écriture plus subjective et parfois même emportée, passionnée, comment une femme dont l’enfance avait été parfaitement singulière était peu à peu rentrée dans le moule, le modèle stéréotypé de l’épouse souriante, de la mère attentive, du professeur modèle et de la consommatrice avisée…Elle s’était fait piéger : sans jamais l’avoir voulu, elle était passée des feux d’une enfance populaire à une vie adulte bourgeoise, convenue, froide, glacée.

   C’est le début de ce livre-là que nous avons choisi de faire entendre. Elle y évoque son enfance, son éducation dans le café-épicerie d’Yvetot, auprès de parents originaux, non conformistes sans le savoir. C’est auprès d’eux, sans doute, - douceur de son père, énergie et colères de sa mère – que s’est construit très tôt le pouvoir de sursaut qui a été le sien, le mépris du qu’en-dira-t-on, le tranquille pouvoir de révolte, le refus des destins gelés, la revendication des passions.


   






Dernière modification le 17/03/2013


Système de Gestion
de Contenu :

Déconnexion.

 

Dernière mise
à jour le 04/07/2018




compteur

Bonheurs de lecture à Carpentras - Lectures Spectacle - Lecture publique - Lecture à voix haute
Lectures accompagnées par des musiciens - Lecture avec fond musicale
Interprétation et improvisation musicale de musiciens sur une lecture
Lecteur, acteur, musicien - Lecteurs, acteurs, musiciens
Adhésion à la lecture - Écouter et lire tout en musique
Carpentras - Comtat Venaissin - Vaucluse



 
Atelier de Création Graphique Directe
site personnalisé par les 1001 Mains et propulsé par Zite+