Dimanche 15 décembre à 16 heures

Au Musée Chabaud de Graveson
et à l'occasion de la présentation de la nouvelle collection,

Maryse-Poésie

Lecture-découverte de poèmes de Maryse Gandolfo
et d’extraits de sa correspondance inédite avec Gérald Neveu


       Ce sera un moment d’amitié, de musique, de poésie et de beauté, autour de Maryse Gandolfo, celle que tout le monde à Marseille, dans les milieux de la peinture et de la poésie appelle tout simplement Maryse.

      On connait son art de la conversation, sa pré- sence chaleureuse aux expositions, aux rencontres d’artistes, toute l’énergie, la passion qu’elle met à défendre la peinture et les peintres, la poésie et les poètes.

       On aurait pu croire qu’elle avait brûlé tout son talent dans ce feu de la parole vive qui l’anime. Elle aurait été une poétesse de l’oralité dont il ne resterait plus tard que le souvenir des trouvailles de langage, des fusées poétiques qu’elle jette toujours, sans aucune retenue, dans la moindre conversation, la moindre rencontre et jusque dans le métro et dans le bus de la ligne 19 !

      Et voilà que récemment, elle a fait passer à certains de ses proches une petite plaquette où elle a rassemblé quelques uns des poèmes qu’elle écrivait à 20 ans, dans les années 40. Surprise ! Découverte ! Emotions !

         D’où l’idée d’une petite fête qui donne l’occasion à un plus grand nombre de découvrir que celle que l’on avait cru bavarde au point de ne jamais rien mettre sur le papier avait aussi écrit des pages riches de trouvailles et pleines de cette  humanité qui lui est propre, des pages capables de nous émouvoir, de nous faire rire, sourire, et parfois pleurer.

       Remerciements à Monique Laïdi Chabaud qui a proposé d’organiser cette petite fête à Graveson dans le musée qui abrite les œuvres de son grand-père, Auguste Chabaud, un des peintres que Maryse aime et défend passionnément. Ce musée est aussi un lieu particulièrement chargé pour Maryse car il a souvent accueilli des expositions des peintres qu’elle aime dont, évidemment, Pierre Ambrogiani. Ce musée est donc pour elle un lieu d’amitié, c’est un peu aussi sa maison.

   

Maryse Gandolfo, portrait par Pierre Ambrogiani
le 19 mai 1957


Entrée 5 € ; réservation souhaitée.

Distribution :
Lecture : Louis Rama
Musique : Léa Lachat à l'accordéon

 







Dernière modification le 03/12/2013


Système de Gestion
de Contenu :

Déconnexion.

 

Dernière mise
à jour le 23/09/2018




compteur

Bonheurs de lecture à Carpentras - Lectures Spectacle - Lecture publique - Lecture à voix haute
Lectures accompagnées par des musiciens - Lecture avec fond musicale
Interprétation et improvisation musicale de musiciens sur une lecture
Lecteur, acteur, musicien - Lecteurs, acteurs, musiciens
Adhésion à la lecture - Écouter et lire tout en musique
Carpentras - Comtat Venaissin - Vaucluse



 
Atelier de Création Graphique Directe
site personnalisé par les 1001 Mains et propulsé par Zite+