Avignon Lundi 13 avril à 17 h 
au centre de congrès du Palais des Papes
dans le cadre du colloque des Journées d'Accords 2015
  Relations d'aide et Méditation de Pleine Conscience

Bonheurs de lecture propose un petit pas de  côté :
une approche par la littérature !

Le Garçon incassable
de Florence Seyvos
( Edition de l'Olivier, 2013 )

 avec Aude Marchand, comédienne-lectrice
Nicolas Constans, clarinette
dans un travail du texte et une mise en voix de Louis Rama

 

Un roman d'une simplicité bouleversante

Une jeune femme, une scénariste, fait des recherches sur Buster Keaton. Cette enquête réveille en elle le souvenir d'Henri le demi-frère handicapé de son enfance. "  Henri et Buster ont en partage une enfance marquée par des expériences physiques très brutales, une solitude inguérissable, une capacité de résistance aux pires épreuves, une forme singulière d'insoumission."  Leur fragilité même semble les rendre invulnérables et comme détenteurs d'un secret qui nous échappe.

Une écriture simple, transparente, pour approcher le "cœur mystérieux" de notre humanité.





Lecture- spectacle offerte
aux participants du colloque
par les organisateurs,
Journées d'Accords et Elkaïm-formation

Une proposition originale

En contrepoint de ces journées consacrées au maintien de la relation d'aide dans les cas difficiles, journées placées aussi sous le signe de l'ouverture, ouverture à la multiplicité des approches, clinique, scientifique, systémique, largement aussi et autrement recentrée par les apports de la méditation de pleine conscience, les organisateurs ont eu envie d'offrir aux participants à ce colloque un détour inattendu par la littérature.

 La littérature, instrument de connaissance

La littérature n'a rien de scientifique, mais elle est pourtant un fabuleux instrument de connaissance parce que sa vocation est de nommer, de tenter de nommer ce dont elle ne sait pas même qu'elle le cherche. Le regard scientifique, clinique observe avec des grilles et ne peut voir que ce qui rentre dans ses grilles. L'écrivain, l'homme de littérature, le poète, a l'outrecuidance d'avancer dans le noir et de tenter de nommer ce qu'il sent dans cela même qui lui échappe. Comme le dit Claudel dans La Ville :

"Tu n'expliques rien, ô poète, mais toutes choses par toi deviennent explicables."






Dernière modification le 06/04/2015


Système de Gestion
de Contenu :

Déconnexion.

 

Dernière mise
à jour le 13/02/2019




compteur

Bonheurs de lecture à Carpentras - Lectures Spectacle - Lecture publique - Lecture à voix haute
Lectures accompagnées par des musiciens - Lecture avec fond musicale
Interprétation et improvisation musicale de musiciens sur une lecture
Lecteur, acteur, musicien - Lecteurs, acteurs, musiciens
Adhésion à la lecture - Écouter et lire tout en musique
Carpentras - Comtat Venaissin - Vaucluse



 
Atelier de Création Graphique Directe
site personnalisé par les 1001 Mains et propulsé par Zite+