Dimanche 20 mai 2018 à 17 h
à la salle socio-culturelle de Jonquières

Italo Calvino (1923- 1985)
Le Baron perché (1957)

Traduction Juliette Bertrand - Ed. du Seuil 1960

Travail du texte : Agnès Bascou
Lecture : Yves Mugler
Musique : Théodora Carla, violon

 Caprice puéril, défi littéraire

Tout le roman part d’un défi puéril et impossible : un enfant de 12 ans, pour échapper à la colère paternelle, grimpe dans un arbre, - comme dans une sorte de lieu d’asile - , et décide de n’en jamais redescendre.

Calvino prend ainsi à la lettre le jeu de "Chat perché" ! et sans souci de réalisme, il pousse au plus loin les conséquences logiques et pratiques de ce défi initial. Il nous embarque avec lui dans ce jeu : - Possible ?  - Impossible ?  - Y arrivera ?  - N’y arrivera pas ? Ce suspense exige d’offrir à l’aventure une durée sans limite et le jeu partagé transforme l’impasse d’un caprice puéril en chemin de liberté.


Fantaisie, aventure ...et philosophie

Ce ne sera donc pas une fuite, une évasion hors de la réalité ; pas non plus un enfermement buté dans une stupide tour d’ivoire, mais un apprentissage de la vie, une école de fermeté de caractère pour la conquête d’une vision du monde plus haute, plus large, plus généreuse.

Le départ plein de fantaisie prend alors aussi la dimension d'un conte philosophique. Calvino situe son roman au siècle des Lumières. L’esprit de ce siècle y étincelle à chaque page. Jamais Voltaire n’est cité, mais il est présent partout. Côme est une sorte de cousin latin de Candide, en plus résolu, plus entreprenant, mais comme lui et par d’autres voies, il questionne le monde et le  renouvelle.


Grimper  dans les arbres, s’élever au-dessus du sol, c’est échapper aux pesanteurs, aux conventions, familiales, sociales, à tous les jeux convenus. Côme change de place. De là-haut, il voit autrement, il voit mieux le pays et ses habitants, il voit tout. - Ne convient-il pas, bien souvent, de prendre du recul pour mieux voir ? - Cette distance abolit les limites, les frontières usuelles : plus de mur infranchissable désormais entre les Rivalonde et les Laverse du Rondeau, entre Côme et Violette, plus de séparation entre nobles et paysans et le fils du Baron s’honore de connaître un chef de brigands… L'espace des arbres est a-politique, il est universel
. Ce pourrait être celui d’un république idéale, libre, égale et fraternelle ?

Un roman cocasse, joyeux, virtuose,
et qui surprend à chaque page
par son élégance et sa finesse.

Il est habité de valeurs philosophiques, éthiques, essentielles, mais il ne cherche jamais à les afficher.

Elles restent discrètes, dans la lumière attachante d’une sensibilité joueuse, pleine d’humour et de bienveillance.

Un véritable bonheur de lecture !






















Dernière modification le 18/11/2017


Système de Gestion
de Contenu :

Déconnexion.

 

Dernière mise
à jour le 13/02/2019




compteur

Bonheurs de lecture à Carpentras - Lectures Spectacle - Lecture publique - Lecture à voix haute
Lectures accompagnées par des musiciens - Lecture avec fond musicale
Interprétation et improvisation musicale de musiciens sur une lecture
Lecteur, acteur, musicien - Lecteurs, acteurs, musiciens
Adhésion à la lecture - Écouter et lire tout en musique
Carpentras - Comtat Venaissin - Vaucluse



 
Atelier de Création Graphique Directe
site personnalisé par les 1001 Mains et propulsé par Zite+